Sans aucune formation pédagogique je me trouve confronté avec des jeunes entre 16 et 24 ans. Expérience difficile faites d’affrontement et qui se termine en Avril 1966 par une empoignade avec un terminale qui a l’époque était capitaine de l’équipe de France junior de rugby : Borthayre. M’étant fait respecter, le climat changea dans les classes. L’enseignement ne me faisait plus peur. Je pouvais utiliser les outils de communication que le théâtre m’offrait. L’année suivante j’acceptais un poste de professeur au Lycée où j’avais été élève le Lycée de Nay. Je continuais mes expériences pédagogiques , la relation avec les élèves était bonne. Deux élèves sont plus tard devenus maires de Nay : Michel Cantet et Robert Malterre

equipe rugby prof

L’équipe de rugby des professeurs et des anciens élèves



1967-1969 Lycée d’Orthez : les années de bonheur, les amis, les amours, le théâtre…… Le maître auxiliaire Latreille est nommé comme professeur d’histoire et géographie au Lycée d’ Orthez

Lycée Orthez


Le lycée connait cette année un renouveau du personnel. C’est l’arrivée d’ Armand Palu comme Proviseur, mais aussi de nouveaux professeurs d’histoire et géographie : Jean Mimbielle et Christian Desplat qui connaitront de brillantes carrières d’ Inspecteur Régional et de Professeur à l’Université de Pau, Mais c’est aussi l’arrivée de Yvette Doyhamboure et d’Annie Lesbats…. Yvette Doyhamboure va faire toute sa carrière au lycée et marquer de son empreinte de nombreuses générations. Elle deviendra mon amie fidèle, ma sœur, ma confidente. Elle épousera Olivier Robert, notre artiste suisse, décorateur au théâtre de l’Amicale. Elle deviendra Yve Robert. Ils sont devenus mes amis les plus chers, les plus fidèles, souvent mes associés dans des actions que j’ai menées tout au long de ma carrière. En septembre 1969 je suis nommé comme adjoint d’enseignement au Lycée de Borda. Je passe beaucoup plus de temps à Orthez qu’à Dax. Un an plus tard je suis nommé professeur certifié et mon premier poste est le Collège Souché, aujourd’hui Gérard Philippe à Niort ( deux Sévres). Ce poste est provisoire, je n’y resterai qu’un an avant de partir en Corse.